Voilier en relation avec : sinagot

Un sinagot est un petit bateau à voile du petit port de Séné

Un sinagot est un petit bateau à voile, caractéristique du petit port de Séné, près de Vannes (ce terme désigne également les habitants de cette commune). Gréé en goélette à voile au tiers, plus précisément un gréement de chaloupe, utilisé traditionnellement pour la pêche dans le golfe du Morbihan jusqu'au début du XXe siècle.

Le gr√©ement de chaloupe est constitu√© de deux voiles au tiers : une misaine √† l'avant et un taillevent √† l'arri√®re. Contrairement √† la plupart des chaloupes, le sinagot, qui ne s'aventure normalement pas en pleine mer, porte des m√Ęts √† pible (M√Ęt d'un seul jet, ce qui ne veut pas dire d'un seul morceau. Les m√Ęts bermudiens sont toujours des m√Ęts √† pible, mais ils peuvent √™tre pleins, creux ou compos√©s de plusieurs parties coll√©es ensemble`` (Barber.1969) et non hauban√©s.

Traditionnellement, les voiles sont de couleur rouge ocre. Cette couleur est due au mélange de suif et d'écorces de pin broyées utilisé pour les tanner. On dit aussi rouge cachou, les fruits (cosses) de certains acacias d'Inde pouvaient être utilisés. Les couleurs des voiles de voiliers traditionnels variaient d'une région à l'autre et même d'un port à l'autre. Par contre, la coque semble n'avoir toujours eu qu'un enduit goudronné noir (coaltar). Tous les sinagots ont une coque noire, ils se distinguent par la couleur de leur pavois.

Ce gr√©ement est aussi celui des ¬ę forbans ¬Ľ du Bono, pr√®s d'Auray, (√† ne pas confondre avec les sinagots, la coque n'est pas du tout la m√™me). En effet, sur un sinagot, le ma√ģtre-bau ‚ÄĒ c'est-√†-dire la largeur maximale de la coque ‚ÄĒ est situ√© au niveau du tiers avant, alors que sur un forban, le ma√ģtre-bau se situe au tiers arri√®re. Un mod√®le unique de forban, a d'ailleurs √©t√© reconstruit en 1991, le Notre-Dame de B√©querel appartenant √† l'association Le Forban du Bono.

Historiquement, il y a toujours eu une ¬ę rivalit√© ¬Ľ entre les p√™cheurs du Bono et ceux de S√©n√©, chacun estimant avoir le meilleur type de bateau, les amenant parfois √† d√©truire les filets pos√©s en mer.

Le seul sinagot d'origine qui subsiste est Les Trois Frères construit en 1943 , classé monument historique en 1985 et restauré au chantier du Guip en 1992.
D√©but 2007 l'association des Amis du sinagot remet √† flot le Joli Vent, un sinagot de 1958, pour un convoyage d'Arzal (son dernier port d'attache) √† l'√éle-aux-Moines o√Ļ il sera restaur√© au chantier du Guip.
        Le Vannes - Sinagot

  Le Sinagot Vannes est un Bateau de p√™che traditionnel du Golfe du Morbihan
   lire la suite...


        Le Criale√Įs est un sinagot bateau de p√™che traditionnel breton

  C'est une r√©plique de l'ancien sinagot Jouet des flots, l'une des nombreuses chaloupes de p√™che du golfe
   lire la suite...


        Le Jean et Jeanne est une r√©plique de sinagot du S√©n√©

  C'est une parfaite r√©plique d'un sinagot construit en 1905 par le Chantier Martin du S√©n√©
   lire la suite...


        Les Trois Fr√®res est un sinagot, chaloupe de p√™che √† deux m√Ęts

  Le sinagot est une chaloupe de p√™che √† deux m√Ęts, appel√© avant chaloupe de S√©n√©
   lire la suite...


        Le Sinagot Ma Pr√©f√©r√©e est un Bateau de p√™che traditionnel

  construit en 1933 au chantier Querrien du Bono (56) pour les √Čclaireurs de France de Vannes.
   lire la suite...


        Sinagot Mab er guip de l'√ģle de Berder

  Mab er guip de l'√ģle de Berder, r√©plique du Vainqueur des Jaloux.
   lire la suite...


        Le Joli Vent est une chaloupe semi pont√©e, dite sinagot

  Ce sinagot, construit en 1958 √† Vannes a √©t√© lanc√© avec un gr√©ement de cotre pour la plaisance
   lire la suite...